En application de la règlementation nationale monégasque comme du Code Mondial Antidopage, il incombe à chaque sportif de s’assurer qu’aucune substance interdite ne pénètre dans son organisme et de veiller à ne pas avoir recours à une méthode d’administration interdite.

Afin d’aider les sportifs et leur encadrement médical à respecter ces obligations, ils sont invités à prendre connaissance des informations suivantes :

1- Consulter le site du Comité Monégasque Antidopage

Le site internet du Comité Monégasque Antidopage ( www.onad-monaco.mc) comprend une base de données permettant de vérifier si, au regard de la Liste des interdictions établie annuellement par l’Agence Mondiale Antidopage, un médicament vendu en France ou en Principauté de Monaco contient ou non des substances illicites ou utilise une méthode d’administration interdite.

Cette base de données que nous partageons avec l’Agence Française de Lutte contre le Dopage est accessible sur la page d’accueil du site sous l’intitulé « Testez si votre médicament est dopant ».

2 – Emporter avec soi les médicaments achetés à Monaco ou en France

Il est vivement recommandé lorsqu’un sportif part à l’étranger pour s’entraîner ou pour participer à une compétition qu’il emporte avec lui les médicaments achetés à Monaco ou en France dont il peut avoir besoin.

3 – Acheter des médicaments à l’étranger comporte des risques de contrôle positif

Le Comité rappelle aux sportifs de la Principauté et à leur encadrement médical que s’ils ont besoin d’acheter des médicaments à l’étranger, ils doivent prêter attention au fait que ces médicaments peuvent contenir des substances interdites.

En effet, la circonstance que le médicament porte à l’étranger le même nom que celui qu’il porte à Monaco et en France ne signifie pas que sa composition est la même : il appartient donc aux sportifs et aux membres de l’encadrement médical de vérifier notamment auprès du pharmacien local qu’il ne comporte pas de substances interdites.

Dans tous les cas, il importe d’acheter les médicaments dans une pharmacie et dans un emballage comportant une notice faisant apparaître leur composition.

4 – En cas de voyage à l’étranger, consulter la liste indicative des bases de données étrangères

Le Comité récapitule ci-dessous la liste des quelques bases de données étrangères permettant de s’assurer que les médicaments qui sont en vente dans les pays considérés ne contreviennent pas à la Liste des Interdictions de l’Agence Mondiale Antidopage.

La base de données appelée « DRO global » : Australie, Canada, États-Unis d’Amérique, Japon, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni de Grande-Bretagne, Suisse

Accessible sur le site https://www.globaldro.com,  elle permet de vérifier la conformité des médicaments vendus dans les pays suivants avec la Liste des Interdictions :

– Australie
– Canada
– Etats-Unis d’Amérique
– Japon
– Nouvelle-Zélande
– Royaume-Uni de Grande-Bretagne
– Suisse

DRO Global se limite aux médicaments contenant des substances ou des méthodes d’administration figurant sur la liste des interdictions de l’Agence Mondiale Antidopage.

Sa base de données ne prend pas en compte les substances et méthodes qui pourraient être interdites à un autre titre, par exemple par le règlement d’une Fédération Internationale ou d’un organisateur de grande manifestation sportive.

Ainsi, la circonstance qu’un médicament ne se trouve pas dans DRO Global ne signifie pas que vous pouvez le prendre sans risque de commission d’une infraction aux règles antidopage en pratiquant votre sport.

Il importe donc qu’en toute occasion vous vérifiiez auprès de la Fédération Internationale concernée ou de l’organisateur d’une grande manifestation sportive ce qu’il en est des substances qu’ils interdisent en plus de celles qui figurent sur la Liste des Interdictions de l’AMA.

Par ailleurs, DRO global ne contient pas de renseignements sur les compléments alimentaires, à moins que l’étiquette du produit fasse mention d’un ingrédient interdit. Il en va de même pour les produits homéopathiques et les autres produits de médecine non conventionnelle.

Il convient de souligner qu’un complément alimentaire peut contenir des substances interdites même si les résultats de vos recherches sur tous les ingrédients figurant sur l’étiquette portent à croire qu’ils ne sont pas interdits ou qu’ils ne figurent pas dans DRO Global. Les compléments alimentaires peuvent contenir des ingrédients non mentionnés sur l’étiquette ou un ingrédient interdit désigné par un autre nom qui ne figure pas dans DRO Global.

Le Comité Monégasque Antidopage rappelle à cet égard aux sportifs et à leur encadrement médical que tout sportif consomme toute substance et tout complément alimentaire à ses propres risques.

La base de données PILD Portal iberoamericano para la lucha contra el dopaje : Portail hispano-américain pour la lutte contre le dopage

http://deportelimpio.com/deportistas/consulta-tus-medicamentos/aplicaci%C3%B3n-no-dopapp/

Cette base de données ne concerne que les médicaments autorisés à la vente en Espagne. Elle est indiquée ici à raison du fait que les pays d’Amérique latine importent nombre de ces médicaments.

Les bases nationales de données :

Il existe dans un certain nombre d’autres pays non couverts par DRO Global des bases de données concernant les médicaments qui y sont autorisés à la vente.

Vous trouverez ci-dessous leur liste actualisée au 7 mai 2020 avec l’organisme responsable et le lien direct vers la base de données pertinente.

Le Comité Monégasque Antidopage s’efforce de tenir régulièrement cette liste à jour. Si vous avez connaissance d’une base de données qui n’y figurerait pas, veuillez avoir l’amabilité de nous le signaler. Merci.

Afrique du Sud

South African Institute for Drug Free Sport (SAIDS) – Institut Sud-Africain pour un sport sans dopage

www.drugfreesport.org.za/online-medication-check

Allemagne

Nationale Anti Doping Agentur (NADA) – Agence Nationale Antidopage de l’Allemagne

www.nada.de/de/medizin/nadamed

Belgique

1.- Organisation Nationale Anti-Dopage de la Fédération Wallonie-Bruxelles

www.dopage.cfwb.be/index.php?id=6464

2.- NADO Flanders (Organisation Nationale Anti-Dopage des Flandres)

www.dopinglijn.be/geneesmiddelen-supplementen-en-ttn/lijst-geneesmiddelen

Chili

CNCN Chile – Comición Nacional de Control de Dopaje

http://cncd-chile.cl/index.php/fs

Corée du Sud

Korea Anti-Doping Agency (KADA) – Agence Antidopage de Corée

https://www.kada-ad.or.kr/kada?where=drug/drug_search

Danemark

Anti-Doping Denmark (ADD) – Antidopage Danemark

www.antidoping.dk/doping/medicin/medicin

Espagne

Agencia Española de Protección de la Salud en el Deporte (AEPSAD) – Agence Espagnole de Protection de la Santé dans le sport)

https://nodopweb.aepsad.gob.es/

Estonie

Estonian Anti-Doping Agency – Agence Estonienne Antidopage

www.antidoping.ee/ravimid

Fédération de Russie

Russian Anti-Doping Agency (RUSADA) – Agence Anti-Dopage Russe

list.rusada.ru

Finlande

Finnish Center for Integrity in Sport (Centre Finlandais pour l’Intégrité dans le Sport)

https://kamu.suek.fi/#!/

Finlande

Hungarian Anti-Doping Group (HUNADO) – Groupe Hongrois Antidopage

www.antidopping.hu/Hatoanyagok

France

Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD)

https://sportifs.afld.fr/

Hongrie

Hungarian Anti-Doping Group (HUNADO) – Groupe Hongrois Antidopage

www.antidopping.hu/Hatoanyagok

Hong-Kong

Hong Kong Anti-Doping Committee – Comité Antidopage de Hong Kong

www.druginsport.hk

Irlande

Sport Ireland – Sport Irlande

www.eirpharm.com/sports/search

Lettonie

Anti-Doping Bureau of Latvia – Bureau Antidopage de Lettonie

https://antidopings.gov.lv/aizliegtas-vielas/parbaudit-medikamentu

Lituanie

Anti-Doping Agency of Lithuania – Agence Antidopage de Lituanie

www.antidopingas.lt/medikamentu-paieska/#5

Norvège

Anti-Doping Norway (ADN) – Anti-Dopage Norvège

https://www.antidoping.no/medisinsk/legemiddelsok

Pays-Bas

Dopingautoriteit – Doping Authority Netherlands – Autorité du Dopage des Pays-Bas

www.dopingwaaier.nl

Pérou

Comision Nacional Antidopaje – Commission nationale antidopage

 https://nodopweb.aepsad.gob.es/

Pologne

Polish Anti-Doping Agency (POLADA) – Agence Polonaise Antidopage

www.leki.antydoping.pl

Portugal

Autoridade Antidopgem de Portugal – Autorité Antidopage du Portugal

http://jogolimpo.simposium.pt/

République Tchèque

Anti-Doping Committee of the Czech Republic – Comité Antidopage de la République Tchèque

www.antidoping.cz/zakazane_prostredky_leky.php

Singapour

Anti-doping Singapore – Antidopage Singapour

https://www.antidoping.org.sg/public/checkdrugs.aspx – mode=land

Suède

Swedish Sports Confederation ( Confédération suédoise des Sports)

www.antidoping.se/rodgronalistan

Sri Lanka

Sri Lanka Anti-Doping Agency (SLADA) – Agence Antidopage du Sri Lanka)

https://slantidoping.org/app.html