Remise du rapport d’activité 2017

Remise du rapport annuel d’activité 2017 du Comité Monégasque Antidopage

Transformé depuis le 1er janvier 2015 en un organisme de droit privé investi d’une mission d’intérêt général, le Comité Monégasque Antidopage a remis, le 24 octobre 2018, son rapport d’activité annuel pour l’année 2017 à M. Patrice Cellario, Conseiller de Gouvernement – ministre de l’Intérieur. .

État des lieux, enjeux et perspectives

Au cours d’une rencontre organisée au Ministère d’Etat, le Comité Monégasque Antidopage s’est acquitté de l’obligation que lui crée l’article 3 de l’Ordonnance souveraine n° 15.656 du 7 février 2003, modifiée notamment par l’Ordonnance souveraine n° 5.089 du 3 décembre 2014, de remettre un rapport annuel.

Ce rapport, le troisième établi par le Comité depuis qu’il est devenu en 2015 un organisme de droit privé investi d’une mission d’intérêt général, a été remis par son Président, en présence de membres de son Collège (de gauche à droite sur la photographie de une Dr. Jack Michel, S.E. Mme Yvette Lambin-Berti, son Président M. Philippe Orengo, M. Damien Desprat), à M. Patrice Cellario, Conseiller de Gouvernement-Ministre de l’Intérieur (au centre).

Allant au-delà de la seule exigence textuelle en vertu de laquelle il doit dresser un état de la situation du dopage et des procédures engagées et closes de manière non nominatives, ce document s’efforce de présenter aussi complètement que possible la manière dont le Comité s’acquitte de ses missions afin qu’il soit pour l’Etat un outil pertinent de réflexion et d’évaluation et pour le public un document utile d’information.

IMG_9178
Rapport 2017 2

Actions, moyens et objectifs

Après une introduction qui resitue les activités 2017 du Comité dans la perspective des deux années précédentes de son mandat triennal débuté en 2015, et qui rappelle les défis auxquels il se confronte, ce rapport rappelle dans sa première partie le cadre juridique évolutif dans lequel opère l’organisation nationale de lutte contre le dopage. Dans sa deuxième partie, consacrée à ses activités opérationnelles, il retrace à grands traits les éléments tangibles de son arrivée à maturité et dresse l´état de la situation en matière de dopage ainsi que celui des procédures engagées et closes de manière non nominative. Dans sa troisième partie, il traite de ses moyens budgétaires et, dans sa quatrième et dernière partie, il fixe pour l´année 2018 les objectifs stratégiques, conformes aux engagements internationaux de la Principauté et au Code Mondial Antidopage ainsi qu´aux différents standards internationaux qui en font partie intégrante

Si, comme l’écrivait Jean Giraudoux dans son essai sur « Le Sport » publié en 1928, année des IXe Jeux Olympiques célébrés à Amsterdam, « Le sport consiste à déléguer au corps quelques-unes des vertus les plus fortes de l’âme : l’énergie, l’audace, la patience. », le Comité fait volontiers siennes ces trois vertus comme il espère l’avoir fait transparaître dans ce rapport publié sur le présent site.

Couverture rapport 17