PROTOCOLE SPECIAL POUR LES PRELEVEMENTS D’ECHANTILLONS D’URINE (Agents de Contrôle du Dopage)

Sur la base des lignes directrices émises par l’Agence Mondiale Antidopage à l’attention de l’ensemble des organisations antidopage, le Comité Monégasque Antidopage prie les agents de contrôle du dopage de mettre en œuvre et de respecter le protocole suivant pour les prélèvements urinaires.

Avant votre départ en mission, vous devez :

être sûr de ne présenter aucun symptôme du Covid-19 ou d’une quelconque autre affection ;
vous assurer que le matériel contenu dans votre glacière inclut :

– au moins 2 masques pour que vous puissiez en proposer un au sportif s’il n’en dispose pas lui-même ;
– du gel hydroalcoolique ;
– des gants ;
– des lingettes désinfectantes ;
– des surchaussures ;
– la fiche d’information du protocole spécifique destinée au sportif.

À votre arrivée chez le sportif, vous devez :

porter un masque. Vous pouvez porter des gants mais si tel est le cas vous devrez les changer devant le sportif avant de commencer votre contrôle ;
retirer vos chaussures avant d’entrer ou alors mettre des surchaussures ;
notifier oralement le sportif de son contrôle et lui expliquer que la notification écrite se fera à l’intérieur de son domicile avec son stylo ;
rester en permanence à au moins 1,50 mètre du sportif dans la mesure du possible ;
demander au sportif quelle pièce de son domicile permettrait d’effectuer le contrôle dans les meilleures conditions possibles notamment au regard de la distanciation sociale ;
lui remettre la fiche de protocole spécifique destinée à l’informer.
demander au sportif si lui-même ou une personne présente sur les lieux présente des symptômes du COVID 19 ;

En cas de réponse positive, vous devrez immédiatement mettre fin au contrôle et ensuite rédiger un rapport complémentaire accompagné du questionnaire, justifiant l’annulation du contrôle.

DURANT LA PROCEDURE DE CONTRÔLE, VOUS DEVEZ :

nettoyer avec les lingettes désinfectantes la surface plane servant de support à la procédure de contrôle ;
demander au sportif de se laver les mains avec du savon ou du gel hydroalcoolique et faire de même ;
apposer vos champs de soins pour poser votre matériel ;
désinfecter les ciseaux ;
proposer au sportif un masque et des gants s’il n’en dispose pas lui-même ;

En cas de refus, expliquer que vous devrez le consigner sur le formulaire de contrôle du dopage.

porter une paire de gants jusqu’à l’issue de la procédure de contrôle ;
faire signer sa notification au sportif avec son propre stylo ;
débuter la procédure en indiquant au sportif qu’il ne peut plus toucher aucun objet non désinfecté, en particulier son téléphone portable dont l’utilisation est interdite durant toute la procédure ;
si vous-même ou le sportif êtes amenés à enlever vos gants, désinfectez vos mains avant d’en remettre une paire ;

Pour le contrôle urinaire, vous devez vous assurer que le sportif, lorsqu’il est prêt pour fournir l’échantillon enlève ses gants, se lave soigneusement les mains et les rince abondamment à l’eau avant de procéder à la miction.  

indiquer au sportif qu’après avoir fourni l’échantillon et fermé le récipient de prélèvement, il doit se laver soigneusement les mains avec de l’eau et du savon ou du désinfectant et procéder au scellage de l’échantillon. S’il a accepté de porter des gants, veiller à ce qu’il ait enfilé une nouvelle paire de gants avant de procéder au scellage de l’échantillon.

POUR REMPLIR LE FORMULAIRE DE CONTRÔLE, VOUS DEVEZ :

utiliser votre propre stylo et veiller à ce que le sportif utilise son propre stylo ;
garder vos gants jusqu’à l’issue de la procédure ;
consigner les éventuels commentaires sur la procédure ;
consigner les mesures de protection mises en place pour le sportif et pour vous-même ;

POUR QUITTER LE LIEU DU CONTRÔLE, VOUS DEVEZ :

nettoyer la surface plane utilisée pour le contrôle et votre paire de ciseaux ;
placer l’ensemble des déchets dans votre sac poubelle ;
demander au sportif de vous ouvrir la porte pour quitter son domicile ;
demander au sportif de veiller à prendre contact avec le Comité Monégasque Antidopage dans l’hypothèse où il contracte le COVID-19 dans les trois semaines suivant la date du contrôle.

LES SUITES DU CONTRÔLE :

Si vous contractez vous-même le COVID-19 dans les trois semaines qui suivent le contrôle, vous devez en informer le Comité pour qu’il puisse en informer les sportifs qui ont été contrôlés par vos soins.