Le CMA au Tournoi de qualification olympique « Monaco Sevens 2021 »

Comme en 2016, World Rugby a missionné le Comité Monégasque Antidopage pour la réalisation des contrôles antidopage à l’occasion du Tournois de qualification olympique ” Monaco Sevens 2021″ qui s’est déroulé les 18, 19 et 20 juin.

Sport olympique depuis 2016

Le rugby à VII, conçu à Melrose en Ecosse en 1883, a reçu sa consécration olympique lorsqu’à l’occasion de sa session du 9 octobre 2009 tenue à Copenhague, le Comité International Olympique décida par 81 voix contre 8 de l’admettre au programme des Jeux de 2016 attribués à Rio de Janeiro.

rugby rio

TQO à Monaco

Les douze équipes masculines et les douze équipes féminines admises à participer à ce premier tournoi des Jeux étaient qualifiées de la manière suivante : le pays hôte des jeux était automatiquement qualifié ; les quatre nations arrivées en tête des Sevens World Series de la saison 2014-2015 ;  les pays respectivement vainqueurs du championnat 2015 d’Amérique du Sud, d’Amérique du Nord, d’Asie, d’Océanie et d’Afrique ainsi que du Seven’s Grand Prix Series ; enfin le vainqueur du tournoi olympique de repêchage.

Monaco avait eu le privilège d’accueillir ce tournoi qualificatif olympique masculin tandis que Dublin accueillait le tournoi qualificatif féminin.

Cinq ans plus tard, – report des Jeux pour cause de pandémie oblige –  Monaco a de nouveau accueilli le tournoi olympique de qualification mais cette fois tant pour l’attribution de la dernière place disponible pour une équipe masculine que pour les deux places restantes pour les équipes féminines : en effet, pour ces dernières, les Etats-Unis et le Canada ayant fait partie des quatre nations qualifiées au titre des World Rugby Sevens Series de la saison 2018-2019, le quota d’une place normalement réservé au vainqueur du championnat d’Amérique du Nord a été ajouté à celui du tournoi de repêchage.

Quinze collaborateurs, une grande fierté

Comme en 2016, le Comité Monégasque Antidopage a été le prestataire de service de World Rugby pour la mise en œuvre des contrôles antidopage.

C’est ainsi que pour assurer ses missions sur le terrain les 18, 19 et 20 juin, le Comité a mobilisé au total 15 de ses collaborateurs : un superviseur, un coordinateur du poste de contrôle, quatre médecins-préleveurs et neuf agents de notification des sportifs.

Le Comité n’est pas peu fier de ce que les responsables de World Rugby en charge de l’antidopage mais aussi les membres des équipes tant masculins que féminins ayant fait l’objet de contrôles ont salué le professionnalisme, la disponibilité et le savoir-faire de ses collaborateurs qui ont ainsi apporté, cette fois encore, comme en 2016, la preuve par neuf – ou plutôt par quinze – que la Principauté dispose d’une organisation nationale de lutte contre le dopage à même de rendre un service de qualité.

Aux côtés de la remarquable organisation du tournoi par la Fédération monégasque de rugby qui a elle aussi mobilisé un nombre considérable de bénévoles dont le dévouement n’est plus à démontrer, la modeste contribution du Comité laisse espérer que la tenue des tournois qualificatifs olympiques de repêchage pourront se pérenniser en Principauté et asseoir encore plus son rayonnement dans l’univers du sport – et, naturellement, dans l’univers du sport propre, juste et équitable si ardemment défendu par S.A.S le Prince souverain.

En tout cas, tel est le vœu que forme le Comité qui se félicite une nouvelle fois de l’excellence de sa collaboration avec World Rugby, instance dirigeante mondiale de ce sport dont le jeu à XV a été codifié pour la première fois le 7 septembre 1846 à… Rugby, précisément, le jeu à VII étant une variante ramassée et plus rapide avec cette particularité fondamentale que les transformations des essais doivent être effectuées avec un coup de pied tombant, le « Drop Kick » .

EnglishFrançais