Les vœux du Comité Monégasque Antidopage aux sportifs monégasques engagés aux XXIIIe Jeux olympiques d’hiver

Les vœux du Comité Monégasque Antidopage aux sportifs monégasques engagés aux XXIIIe Jeux olympiques d’hiver

Le 24 janvier dernier, le Comité Olympique Monégasque a présenté les sportifs qui réaliseront un rêve en portant les couleurs de la Principauté aux XXIIIèmes Jeux Olympiques d’hiver à PyeongChang.Le Comité Monégasque Antidopage les encourage chaleureusement.

Un rêve à vivre pleinement

competition-3130829_1920

Pour Alexandra Coletti et Olivier Jeunot, skieurs, comme pour Rudy Rinaldi, pilote du bob à deux, Boris Vain, freineur du bob à deux et Mahmoud Al-Abood, remplaçant, ce rêve est l’aboutissement d’un travail acharné auquel fait écho le proverbe coréen :

티끌모아 태산.

(On peut construire une montagne en rassemblant des grains de poussière

Comme l’a rappelé S.E. Mme Yvette Lambin-Berti, Secrétaire Général du Comité Olympique Monégasque,dans son propos inaugural prononcé devant les nombreuses personnalités présentes : « derrière les Jeux, il y a des valeurs primordiales ».

Pour sa part, S.A.S. le Prince Souverain, citant le Baron Pierre de Coubertin qui disait du sport qu’il va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher et la difficulté pour la vaincre, s’est dit « persuadé que nos sportifs s’inspireraient de ces mots en faisant honneur aux couleurs de notre pays par une combativité sans faille et un comportement exemplaire. »

A la veille de l’envol de la délégation monégasque pour la Corée du Sud, le Comité Monégasque Antidopage souhaite aux skieurs et bobbeurs monégasques de vivre pleinement leur rêve dans le respect des valeurs primordiales du sport et en affichant ce comportement exemplaire, afin qu’à l’issue des compétitions, comme le leur conseillait également S.A.S le Prince Albert II, ils n’aient aucun regret en ayant donné le meilleur d’eux-mêmes.

Pour les encourager dans les compétitions qui les attendent, qu’ils se souviennent que selon un autre proverbe coréen :

바람은 손이 없지만 나무를 흔들어 준다.
(Le vent n’a pas de mains et pourtant il secoue les arbres)

Aux Monégasques, rien d’impossible, donc !
Daghe Munegu et Bonne chance.