Présence du C.M.A. au Championnat International de Monaco de Danse Latine

C.M.A. au Championnat International de Monaco de Danse Latine

Le samedi 3 février 2018, l’Association Monégasque de Danse Sportive (AMDS) a organisé au Salon Méditerranée de l’hôtel Méridien Beach Plaza le Championnat International de Monaco de Danse Latine. Le Comité Monégasque antidopage était présent.

Discipline olympique

La Danse Sportive, reconnue comme discipline olympique en 1997 et présentée en démonstration aux Jeux Olympiques de Sydney en 2000, comporte deux catégories : celle des danses latines composée de la samba, du cha-cha-cha, de la rumba, du paso doble et du jive ; celle des danses standards composée de la valse anglaise aussi dite « valse lente », du tango, de la valse viennoise aussi dite « valse rapide », du slow fox et du quickstep.

L’ensemble de ces disciplines, structuré et codifié, donne lieu à des compétitions organisées par la World DanceSport Federation (WDSF), anciennement dénommée International Dance Sport Federation (IDSF), organisation qui a été reconnue par le Comité International Olympique comme étant la Fédération internationale officielle de cette branche du sport.

Cette organisation s’est dotée d’un Code antidopage lequel, conforme au Code mondial antidopage, fait intégralement partie de ses statuts comme le précise le point 2 de l’article 21 de ces derniers dans leur version actuellement en vigueur issue de l’Assemblée générale tenue à Singapour le 12 juin 2017.

Le samedi 3 février 2018, l’Association Monégasque de Danse Sportive (AMDS), affiliée à la WDSF, a organisé au Salon Méditerranée de l’hôtel Méridien Beach Plaza le Championnat International de Monaco de Danse Latine.

La Danse Sportive est reconnue comme discipline olympique depuis. La discipline comprend des danses latines (samba, du cha-cha-cha, de la rumba, du paso doble et du jive) et  des danses standards (valse anglaise aussi dite « valse lente », du tango, de la valse viennoise aussi dite « valse rapide », du slow fox et du quickstep).

Présence princière

Le couple Olga Kulikova et Dmitry Zharkov (en grand), trois fois champion du monde de danse standard de la WDSF, a effectué une magnifique démonstration sous le regard de S.A.S le prince Albert II.

Dans la matinée, S.A.S. le Prince Souverain a honoré les sportifs en lice de sa présence et a pu discuter avec eux comme avec les officiels présents de l’avenir olympique des nouvelles disciplines de danse urbaine dont la plus connue est le breakdance.

Les épreuves, agrémentées de démonstration données par le couple Olga Kulikova et Dmitry Zharkov, trois fois champion du monde de danse standard de la WDSF, ont consacré le couple Svetlana Gudyno/ Armen Tzaturyan.

Le Comité Monégasque Antidopage (CMA), représenté par son Président, était présent à cet évènement sportif aux côtés du Secrétaire Général du Comité Olympique Monégasque, S.E. Mme Yvette Lambin Berti, par ailleurs membre du collège du CMA ,de MM. Lukas Hinder et Jean-Louis Bourquin, respectivement président et Directeur Général de la WDSF et de Mmes Cherry Kingston et Nicole Bertolloti, respectivement Présidente et Vice-présidente de l’AMDS. Il se félicite de la collaboration initiée avec cette dernière structure en matière de lutte contre le dopage.  

Enfin, M. Jean-Louis Bourquin, a présenté l’état de la situation de la danse sportive sous l’angle de l’olympisme et rappelé que la danse sportive est l’un des trois nouveaux sports (avec le karaté et l’escalade sportive) inscrits au programme des Jeux Olympiques de la Jeunesse qui se dérouleront à Buenos Aires en 2018.