L’article 5.6 du Code mondial antidopage dispose que « Les sportifs inclus dans un groupe cible de sportifs soumis aux contrôles par leur fédération internationale et/ou leur organisation nationale antidopage fourniront des informations sur leur localisation tel que stipulé dans le Standard international pour les contrôles et les enquêtes. Les fédérations internationales et les organisations nationales antidopage coordonneront l’identification de ces sportifs et la collecte des informations sur leur localisation ».

Pour l’application de ce texte, le Comité Monégasque Antidopage (CMA), définit chaque année un groupe « cible » comprenant les sportifs de haut niveau soumis aux obligations de localisation. L’obligation de localisation est une contrainte imposée aux sportifs de haut-niveau ainsi désignés qui consiste à signaler pour chaque jour du trimestre à venir, l’endroit où ils se trouveront afin de permettre un contrôle antidopage inopiné.

La localisation se fait à l’aide d’un logiciel appelé ADAMS mis en place par l’agence mondiale antidopage (AMA). Le nom de ce logiciel est l’acronyme anglais d’Anti-Doping Administration & Management System (Système d’administration et de gestion antidopage).
Les sportifs faisant partie du groupe cible du CMA sont avertis par courrier
Les sportifs peuvent modifier les informations relatives à leur localisation au plus tard jusqu’à 22h00 la veille du ou des jours concernés.
Agence Mondiale Antidopage

COMMENT SE RENDRE SUR ADAMS ?

Il y a deux manières d’accéder à ADAMS:

soit par l’application gratuite pour smartphone (IOS et Android): ADAMS APP ( à noter toutefois qu’il n’est pas encore possible de soumettre les « whereabouts » via l’application.
Vous pouvez néanmoins modifier toute activité déjà soumise).

QUAND INDIQUER MES DONNEES DE LOCALISATION DANS ADAMS ?

Les données de localisation sont à compléter par trimestre et à mettre à jour par la suite.
15 jours avant chaque début d’un trimestre, vous devez compléter intégralement les trois mois qui suivent.

QUELLES DONNÉES DE LOCALISATION DOIS-JE INDIQUER DANS ADAMS?

Les informations de localisations à transmettre trimestriellement sur le système ADAMS doivent fournir les renseignements suivants :

l’adresse complète des lieux de résidence
le nom et l’adresse d’entraînement et des activités régulières ainsi que les heures de ces activités
le calendrier des compétitions, ainsi que les lieux de ces compétitions conformément à l’article I.3 des Standards Internationaux pour les contrôles et les enquêtes (SICE)
pour chaque jour du trimestre, un créneau de 60 minutes au cours duquel vous serez disponible pour un contrôle au lieu indiqué, comme stipulé à l’article I.4 (SICE)

QUE SE PASSE-T-IL SI JE NE RESPECTE PAS MON OBLIGATION DE LOCALISATION ?

Le sportif demeure seul responsable de la transmission de ses informations de localisation. Le Comité Monégasque Antidopage n’a pas à rappeler au sportif son obligation de mise à jour de sa localisation

Vous recevrez une notification de manquement aux obligations de localisation, qui a valeur d’avertissement, si :

vos données de localisation requises ne sont pas transmises quinze jours avant le début du trimestre
vos données sont erronées, elles n’ont pas été mises à jour et ne correspondent pas avec la réalité, le médecin préleveur constate votre absence à l’endroit et à l’heure indiqués
vos données sont incomplètes pour permettre la réalisation du contrôle

Cette notification vous informera du constat de manquement en matière de localisation aux termes des règles antidopage.
Vous aurez alors 10 jours à compter de la date de réception de la notification, .pour introduire un recours en justifiant (par courrier recommandé) la non transmission de vos données, votre absence ou l’incohérence de vos données de localisation.
Selon les articles 6 et 7 de l’Arrêté ministériel n° 2003-532 du 21 octobre 2003, modifié, la combinaison de trois contrôles manqués et/ou le manquement à l’obligation de transmission d’informations sur la localisation pendant une période de 12 mois consécutifs, constitue une violation des règles antidopage.